Aristophil, L'accompagnement des connaisseurs

Grâce à un vaste réseau d'experts dans le domaine culturel, Aristophil peut assurer à ses partenaires une expertise d'excellente qualité pour les œuvres à acquérir qui peuvent être vues à l'Institut des Lettres et Manuscrits. La collaboration avec les antiquaires du Carré Rive Gauche permet notamment à Aristophil d'enrichir sa collection en faisant d'étonnantes découvertes. Cette association est effectivement incontournable dans le monde de l’art relatif aux pièces anciennes. Pour soutenir ses collaborateurs habituels, Aristophil a par ailleurs recours à des alliés indépendants. Qu’il s’agisse d’un spécialiste dans un secteur déterminé ou d’un gestionnaire de patrimoine pour étoffer son équipe, la société s’entoure constamment des meilleurs.

Aristophil, La promotion de l’héritage culturel


À titre de société privée, Aristophil dispose d'une véritable marge de manœuvre vis-à-vis des catalogues familiaux. L'entreprise représente ainsi une alternative aux organismes publics au niveau de la sauvegarde, de la valorisation et de la transmission de l'héritage écrit. Grâce à la grande passion de la famille Aristophil, son expertise, son endurance et sa volonté, la société offre une autre solution possible par rapport aux autorités publiques, pour pouvoir rapatrier et rassembler le patrimoine écrit rangé dans des galeries de particuliers. En tant qu'établissement privé, Aristophil se trouve aussi préservé des résistances rencontrées par les établissements publics. La société a ainsi pu récupérer des pièces de l'héritage culturel national telles que « les 120 journées de Sodome » du Marquis de Sade en raison de son fonctionnement particulier et sa passion pour le domaine culturel.

Aristophil




La vitrine d’Aristophil se présente comme un vrai trésor


Les passionnés et les néophytes ont l'opportunité de recréer le climat d'une époque historique spécifique grâce aux manuscrits et particulièrement aux lettres d’époque. Grâce à une lettre datée de 1870, le Président Directeur Général fondateur de la maison Aristophil a vécu cette aventure mémorable et rassemble au fur et à mesure l’impressionnante collection d’Aristophil à compter de ce premier achat. Le trésor d'Aristophil est agencé en différentes catégories thématiques. L'entreprise attribue une place particulière aux courriers anciens dans cette répartition, en raison de leur poids décisif au cours de sa création. Au sein de son trésor, Aristophil dispose d'une sous-catégorie consacrée au Titanic qui permet de percevoir le changement radical de l’ambiance. En examinant ces documents rassemblés par Aristophil, les visiteurs peuvent discerner la nonchalance devenir incompréhension et se transformer peu à peu en reproches avec les courriers, les photos, les télégrammes et les coupures de presse de l'époque.

Trois décennies d'activité pour satisfaire nos acquéreurs


Au cours des années 80, le futur cadre dirigeant de la société Aristophil, Gérard Lhéritier, découvre par coïncidence une lettre écrite en 1870 à l'intérieur d'une vitrine de la rue Druot. A partir de là, il acquiert une passion inconditionnelle pour les autographes, les manuscrits et les tapuscrits. Gérard Lhéritier fonde la société Aristophil durant l'année 1990 en s'inspirant de l'expérience de la rue Druot. La lettre de 1870 lui en apprend en effet davantage sur l'intéressante histoire des « ballons montés » et des « boules de moulins » et retranscrit l'atmosphère du siège parisien. Après l’acquisition de son premier manuscrit sur la rue Druot, la passion naissante du futur PDG du groupe Aristophil le motive à explorer l’époque du siège prussien en recherchant d’autres manuscrits. Cette quête produit une imposante collection personnelle.

Communiquer sa passion aux amateurs et aux néophytes


La fondation de l'entreprise Aristophil constitue un moment essentiel en matière d’engagement en faveur de l'héritage culturel. Depuis ses débuts, la société attache en effet une grande importance à la promotion, à la conservation et à la perpétuation du patrimoine culturel. En plus de l'entreprise spécialisée dans les manuscrits et les pièces rares, le groupe Aristophil est constitué par la revue Plume, le MLM (Musée des Lettres et Manuscrits) et L’Institut des Lettres et Manuscrits. Le groupe a été constitué petit à petit pour soutenir le domaine culturel à divers niveaux jusqu'au niveau international. Le groupe Aristophil dans son intégralité s'implique dans la valorisation des manuscrits, des incunables, de l’écrit et du patrimoine culturel en général. Les Journées européennes des lettres et manuscrits, l’Institut des Lettres et Manuscrits, la le magazine trimestriel Plume et le MLM sont de ce fait complémentaires sur http://www.aristophil.com/.